Dents blanches et gencives saines

Dents blanches et gencives saines

Avec le bicarbonate de sodium, la sauge est l’un des agents blanchissants les plus utilisés, à la fois dans les cosmétiques (préparation des dentifrices et des pâtes blanchissantes) et dans le contexte purement domestique : frotter une feuille de sauge fraîche directement sur la surface des dents est un remède populaire pour obtenir des dents plus blanches, donnant éclat et éclat à votre sourire.Sage pour dents et gencives. En recherche d’avis sur les jetdentaires ? suivre ce lien !

Propriété


La sauge partage l’action abrasive du bicarbonate de sodium, qui élimine mécaniquement le biofilm (plaque) et les taches les plus superficielles des dents. Dans les feuilles de sauge on trouve des cristaux minéraux (calcium, magnésium, potassium, sodium, fer), mais aussi des glandes riches en huiles essentielles et en acides qui favorisent l’action blanchissante d’un point de vue chimique.


Un autre avantage de la sauge est l’action rafraîchissante et désodorisante de la cavité buccale, principalement grâce à l’huile essentielle obtenue des feuilles, qui est utile en cas d’halitose. D’autres propriétés médicinales de la sauge incluent les désinfectants (toujours liés à l’huile essentielle) et hémostatiques, liés à la présence de tanins ; les deux sont utiles en présence de gingivite, d’aphtes et de maladies parodontales (si elles ne sont pas correctement diluées, l’huile essentielle de sauge peut encore être irritante, donc particulièrement nocive).

Mises en garde et précautions


Malgré sa large utilisation comme ingrédient dans les dentifrices et sa sécurité d’utilisation prouvée, il est très important que la sauge – lorsqu’elle est utilisée dans le contexte des préparations de dentifrice domestiques – soit utilisée aux bonnes doses et de la bonne manière.
L’utilisation de feuilles de sauge frottées sur les dents pour les rendre plus blanches doit être au moins occasionnelle, pour contenir le risque que l’action abrasive finisse par endommager l’émail, le collet gingival et éventuellement la dentine et le ciment découvert, augmentant ainsi le risque de saignement gingival, d’hypersensibilité aux dents, de jaunissement des dents par exposition de la dentine et d’émail (le tissu externe translucide qui donne éclat au sourire).