Histoire des armes à feu

Histoire des armes à feu

Depuis des millénaires, l’homme est fasciné par l’idée de lancer un projectile sur des animaux – ou sur des hommes aux points de vue opposés – et a développé des moyens plus efficaces de le faire.

Retrouvez dans ce lien les comparatifs des meilleurs coffres fort arme.

L’invention de la poudre à canon a conduit au développement des armes à feu. La poudre à canon est apparue pour la première fois en Chine il y a plus de mille ans, mais elle était surtout utilisée dans les pétards et seulement avec parcimonie dans les armes à usage militaire.

La diffusion de la connaissance de la fabrication de poudre à canon en Europe au XIVe siècle n’a pas d’abord conduit à l’usage militaire.

Cependant, une fois connue l’efficacité des projectiles poussés par la force de la poudre contre l’armure des chevaliers soldats et les fortifications, l’utilisation des armes à feu s’est rapidement répandue.

La poudre à canon, faite d’un mélange de soufre, de charbon de bois et de salpêtre (nitrite de potassium), doit sa force explosive au fait qu’une mole de poudre solide, lorsqu’elle est allumée, produit 6 moles de gaz. Cette expansion rapide dans l’espace clos d’un tube métallique peut être utilisée pour entraîner un projectile à grande vitesse dans une direction précise. La poudre à canon moderne est simplement une version raffinée de la substance primitive dans laquelle la composition chimique a été modifiée pour fournir la plus grande expansion avec la plus petite quantité et le moins de résidus. La fabrication des poudres modernes est suffisamment normalisée pour que les résidus de poudre puissent être analysés par des méthodes permettant d’identifier des composants spécifiques, ce qui peut grandement aider le médecin légiste. Nous reviendrons plus loin sur ce sujet.