Types de vents destructeurs

Types de vents destructeurs

Le vent en ligne droite est un terme utilisé pour définir tout vent d’orage qui n’est pas associé à la rotation et qui sert principalement à se différencier des vents tornadiques.

Retrouvez dans cette page les informations sur les anenometres.

Un courant descendant est une colonne d’air à petite échelle qui s’enfonce rapidement vers le sol.

Une macrorafale est une rafale de vents forts vers l’extérieur, à la surface ou près de la surface, dont les dimensions horizontales sont supérieures à 4 km (2,5 mi) et se produit lorsqu’un fort courant descendant atteint la surface. Pour visualiser ce processus, imaginez la façon dont l’eau sort d’un robinet et frappe le fond d’un évier. La colonne d’eau est le courant descendant et la pulvérisation vers l’extérieur au fond de l’évier est le macroburst. Les macrorafales peuvent commencer sur une plus petite zone, puis s’étendre sur une zone plus large, causant parfois des dommages semblables à ceux d’une tornade. Bien qu’ils soient habituellement associés aux orages, les macro-éclairs peuvent survenir lorsque les averses sont trop faibles pour produire du tonnerre.

Une microrafale est une petite rafale descendante concentrée qui produit une rafale de vents forts vers l’extérieur à la surface ou près de la surface. Les microrafales sont petites – moins de 4 km de diamètre – et de courte durée, ne durent que 5 à 10 minutes, avec des vitesses maximales de vent dépassant parfois 100 mi/h. Il existe deux types de microrafales : les microrafales humides et les microrafales sèches. Une microrafale humide s’accompagne de fortes précipitations à la surface. Les microrafales sèches, fréquentes dans des endroits comme les hautes plaines et les montagnes à l’ouest, se produisent avec peu ou pas de précipitations qui atteignent le sol.